Zoom sur le poêle de masse

11 octobre 2016

Le poêle de masse est un poêle à bois qui fait partie des modèles les plus performants. En effet, c’est un modèle à accumulation de chaleur, ce qui lui permet d’atteindre un rendement important. Tout comme le poêle à bois post-combustion, c’est un équipement très écologique et extrêmement économique.

Comment fonctionne un poêle de masse ?

L’accumulation de chaleur générée par le foyer et les fumées issues de la combustion est à l’origine de la très haute performance du poêle de masse. Pour cela, les fumées circulent grâce à un dispositif de circuit, ce qui augmente de façon exponentielle l’efficacité du poêle. Cela est possible en raison de la propriété des matériaux (brique réfractaire, pierre ollaire, faïence, etc.) dont cet équipement est formé. Effectivement, la chaleur des fumées est récupérée et stockée dans la masse des matériaux. Elle sera par la suite diffusée par rayonnement pendant les prochaines 24 heures. Ce mode de diffusion permettra à l’occupant de la maison d’être directement chauffé.

De plus, fonctionnant avec le même principe que celui de la double combustion, ce type de poêle est capable d’éliminer tous les résidus de gaz polluants émis par la combustion du bois. D’ailleurs, toutes les essences de bois lui conviennent pour sa combustion. Cela fait de ce type de poêle un matériel hautement écologique.

Quels sont ses principaux points forts ?

Le poêle de masse est un appareil de chauffage au bois qui présente de nombreux avantages. En premier lieu, grâce à une inertie hors du commun, la restitution de la chaleur emmagasinée par ses matériaux lourds peut s’effectuer de manière continue. En second lieu, la double combustion est un procédé respectueux de l’environnement étant donné que la plupart des émissions polluantes sont détruites. En plus, il utilise une source d’énergie propre et renouvelable, le bois. En troisième lieu, il vous est possible de l’adapter à vos besoins puisqu’il existe des modèles qui intègrent dès sa fabrication un four ou une cuisinière. En dernier lieu, c’est une installation très économe en combustibles attendu qu’elle ne dépense que 50% de bois par rapport à un poêle à bois classique.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *