Tout savoir sur le poêle à bois en acier

29 avril 2017

Le poêle à bois est une installation de chauffage à combustion qui s’alimente avec du bois. D’ailleurs, il est disponible en plusieurs matériaux : en fonte, en acier, etc. Le poêle à bois en acier se caractérise par sa montée rapide en température. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ce type de poêle à bois : atouts, points faibles et critères de choix.

Avantages et inconvénients d’un poêle à bois en acier

Le poêle à bois en acier présente de nombreux avantages pratiques qui ne manqueront pas de vous séduire. Par rapport à la fonte, l’acier est un matériau qui peut monter rapidement en température. Il peut ainsi atteindre des pics de chaleur élevés, ce qui est non négligeable pendant les périodes de grand froid. Grâce à sa légèreté, ce système de chauffage n’est pas très difficile à déplacer. De plus, vous pouvez le poser sans aucune crainte dans une pièce à l’étage. Plus abordable que le poêle en fonte, il se décline en un large éventail de modèles aux designs variés.

Le poêle à bois acier n’est toutefois pas exempt d’inconvénients. En effet, ce modèle de poêle de chauffage à bois ne rayonne pas aussi bien que son homologue en fonte. De même, il ne dispose que d’une faible capacité inertielle. En d’autres termes, la chaleur qui se diffuse par convection naturelle n’a pas une longue durée. La chauffe proposée par ce poêle s’atténue ainsi très vite après son extinction.

À noter que le poêle en acier peut fonctionner suivant le modèle avec des granulés de bois ou pellets. Il existe également des modèles qui sont alimentés au charbon ou au gaz.

Poêle à bois acier : les éléments à prendre en compte pour le choix de son dispositif

Pour bien choisir son poêle à bois en acier, il convient de prendre en considération certains éléments importants. En premier lieu, vous devez déterminer la nature de son habillage qui permettra d’augmenter son inertie thermique. L’habillage de votre poêle en acier peut alors être en fonte ou en matériaux réfractaires. Il en est ainsi de la céramique, briques réfractaires (chamotte et vermiculite) et de la pierre ollaire.

D’autre part, il ne faut pas négliger la taille du foyer de votre poêle à bois acier. Il va sans dire que la taille et le prix des bûches ainsi que l’autonomie du poêle en dépendent. Il est également très important de choisir la puissance adaptée à la surface et au volume de chauffe de votre logement. Suivant le mode de combustion, trois modèles de poêle à bois en acier sont disponibles. Il s’agit du poêle à simple, à double et à turbo combustion. Les modèles à post et à turbo combustion sont les poêles qui promettent le plus de performance.

Les aides et subventions possibles

Comme tout dispositif de chauffage à bois, le poêle en acier donne droit à des aides financières. Les subventions auxquelles vous pouvez accéder sont les suivantes :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE (de l’ordre de 30%)
  • L’éco-prêt à taux zéro (PTZ)
  • Les éco-subventions de l’ANAH
  • Les aides financières provenant des régions et des collectivités locales

Pour s’assurer de recevoir ces aides, optez pour les modèles certifiés Flamme Verte. Confiez aussi la mise en place de votre poêle en acier à un professionnel RGE.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *