Le point sur le ramonage conduit de fumée
Non classé / 19 novembre 2017

Que ce soit pour une cheminée, pour un poêle à bois, pour un insert ou pour un foyer, le ramonage conduit de fumée est nécessaire et obligatoire. L’article 31 oblige Selon l’article 31 du RSDT ou Règlement Sanitaire Départemental Type, les conduits de fumée doivent être régulièrement maintenus et ramonés. En effet, des dépôts se forment dans ces conduits. Ces dépôts peuvent boucher un conduit de fumée et diminuer le tirage. Les gaz libérés par la combustion peuvent alors se refouler et polluer l’air à l’intérieur de la maison. Certains de ces gaz sont nocifs. Par exemple, le monoxyde de carbone qui est inodore peut entraîner la mort. Mais la plupart de ces dépôts sont surtout dangereux, parce qu’ils peuvent sont inflammable. En cas de combustion importante dans le foyer, ils peuvent s’enflammer facilement. D’après cette réglementation RSDT, il y a une fréquence de ramonage du conduit à respecter. Par exemple, pour le conduit d’une chaudière à fioul de type B et pour la chaudière à bois, cela doit se faire 2 fois par an tandis que ce sera 1 fois par an pour le conduit d’une chaudière au gaz de type B. Mais la fréquence dépend également du département. Mais en…

Conduit de cheminée et odeur de suie

Un système de chauffage à bois se raccorde généralement à un conduit de cheminée pour évacuer les fumées. Ce type de dispositif génère en effet des fumées lors de la combustion du bois. Ainsi, il n’est pas à exclure que des suies se déposent sur les parois du conduit. Toutefois, en ne prenant aucune mesure, il est tout à fait possible qu’une mauvaise odeur de suie envahisse l’intérieur. Aussi, quelles sont les solutions pour résoudre ce problème d’odeur de suie ? Qu’est-ce qu’on entend par suie ? La suie est une substance noire issue d’une combustion incomplète et qui dégage une odeur assez âcre. L’odeur et la composition de cette matière diffèrent d’ailleurs en fonction du combustible et du type de combustion. Présente sur les parois d’un conduit, elle est plutôt dangereuse attendu qu’elle peut facilement s’enflammer. En obstruant le conduit, elle peut également engendrer une mauvaise odeur. Il va sans dire que votre bien-être quotidien risque d’empâtir sérieusement. C’est pourquoi il faut y remédier le plus vite possible. Odeur de suie : comment y remédier ? De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’une mauvaise odeur de suie. D’une part, il se peut que la mitre de votre conduit de cheminée soit…

Tour d’horizon sur la fumisterie

Les travaux de fumisterie sont toujours indispensables lors de la mise en place d’un système de chauffage à bois. Et pour cause, ce domaine d’activités professionnelles s’occupe entre autres de l’installation et de l’entretien des conduits d’évacuation de fumée. Bien évidemment, ce secteur est soumis à des réglementations strictes. La fumisterie : qu’est-ce que c’est ? Les travaux de fumisterie englobent un grand nombre de tâches. Il en est ainsi de l’aménagement, la rénovation et le contrôle d’un conduit de cheminée. Appelés « fumistes », les spécialistes de ce domaine travaillent sur de nombreux projets: maçonnerie, isolation, création de socle, etc. Ces travaux visent généralement à empêcher les déperditions énergétiques ainsi que les risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone. Les fumistesvérifient l’état du conduit de fumée avant la réutilisation de celui-ci. Si c’est nécessaire, des modifications peuvent être opérées pour qu’il respecte les normes en vigueur. Certaines tâches sont d’ailleurs obligatoires comme l’entretien et le ramonage du conduit de cheminée. À noter que le fumiste possède des compétences et des spécificités professionnelles différentes de celles du ramoneur. Les normes inhérentes à la fumisterie Pour mener à bien leurs missions, les professionnels en fumisterie doivent se conformer à certaines normes. La norme NF…

Présence de fumée à l’usage d’un poêle à bois : une situation problématique
Non classé , Poêles à Bois / 1 avril 2017

Grâce à ses multiples atouts pratiques, le poêle à bois a actuellement le vent en poupe. Il se peut en revanche que ce système de chauffage dégage de la fumée. Cette situation peut malgré tout s’avérer très dangereuse, notamment pour les enfants en bas âge. D’ailleurs, il est préférable de miser sur un poêle de chauffage à bois qui n’émet aucune fumée. La présence de fumée peut en outre s’expliquer par de nombreux facteurs. Éléments de réponse… Présence de fumée : les facteurs indépendants Votre appareil de chauffage à bois peut émettre de la fumée pour diverses raisons. En premier lieu, pendant la saison hivernale, il arrive que les conduits soient froids, ce qui génère un peu de fumée. Néanmoins, cela ne doit pas durer longtemps puisque le système se réchauffe peu à peu. D’autre part, une faible alimentation du feu risque de générer de la fumée. Pour y remédier, vous n’avez qu’à remettre du combustible pour raviver la flamme. Bien évidemment, que ce soit des bûches ou des granulés de bois, il faut veiller à ce qu’ils soient parfaitement secs. L’usage d’une VMC ou ventilation mécanique contrôlée constitue également un facteur de présence de fumée. En effet, son interférence peut donner…

Comment entretenir son insert de cheminée ?
Foyers et Inserts , Non classé / 12 janvier 2017

L’insert de cheminée est un système de chauffage beaucoup plus performant qu’une  cheminée à foyer ouvert. Toutefois, pour s’assurer de son bon fonctionnement et de sa durabilité, il convient de l’entretenir. L’entretien régulier d’un insert pour cheminée Pour qu’un insert à bois fonctionne comme il faut, pensez à l’entretenir régulièrement. D’abord, procédez au nettoyage des parois. Ce geste doit se faire quotidiennement. Cela ne nécessite pas un grand effort puisqu’un simple coup de balayette ou de pinceau fera l’affaire. En outre, le nettoyage régulier des poussières noires que la fumée dépose peut minimiser le rejet de particules. Ensuite, prenez le soin d’essuyer tous les jours la vitre de votre appareil. Pour vous faciliter la tâche, frottez-la doucement à l’aide d’une éponge imbibée dans la cendre préalablement tamisée. La cendre peut bien jouer le rôle d’un détergent qui peut rendre votre vitre éclatante, digne de la propreté de votre pièce. Une simple prévention, évitez le bois humide. Enfin, n’oubliez pas de jeter périodiquement un coup d’œil sur le cendrier de votre dispositif de chauffage. En effet, l’accumulation de cendres dans votre équipement risque d’empêcher son alimentation en air qui peut déformer par la suite la grille du foyer. Et pour que…

Le point sur le nettoyage du poêle à la fin de l’hiver
Non classé , Poêles à Bois / 25 décembre 2016

Le printemps est encore loin, mais, il faut songer dès maintenant au nettoyage de son poêle à bois. En effet, un bon entretien de son appareil de chauffage et son conduit de cheminée est un gage de votre confort thermique. Nettoyer le poêle à bois pour commencer Avant d’opérer au nettoyage de votre poêle à bois, il convient tout d’abord de couper ses arrivées d’air. Ce n’est qu’après que vous pouvez vider le foyer des cendres et des résidus de bois à l’aide d’un aspirateur. Ensuite, pensez à l’entretien du tuyau de raccordement et à la vitre de votre équipement. Pour finir, il faut dépoussiérer le corps de chauffe de votre système de chauffage. Il va sans dire que cet élément assure le rendement de votre poêle. Par ailleurs, il est important de vérifier votre stock de combustibles (bûches ou granulés de bois). Aussi, il faut vous assurer qu’ils soient bien à l’abri, notamment de l’humidité. Contrôlez également sa quantité pour parer à d’éventuels réapprovisionnements. De ce fait, si vous pensez que vos combustibles sont insuffisants, attendez l’été pour vous approvisionner. Effectivement, cette période est plus propice à cette tâche. Et pour cause, le bois est proposé à un coût…

Le point sur le contrat de ramonage
Accessoires , Non classé / 11 décembre 2016

Le ramonage du conduit de cheminée est obligatoire pour l’entretien de votre appareil de chauffage au bois. En effet, cette opération vous préservera des éventuelles intoxications au monoxyde de carbone et aux incendies de cheminée. Bien évidemment, un ramonage mécanique doit être effectué par un professionnel. Ce dernier vous remettra par la suite un contrat de ramonage qui attestera auprès de certaines institutions sa réalisation effective. Contrat de ramonage : un document indispensable pour l’assurance Selon le décret 93-1185 du 22 octobre 1993, la garantie incendie couvre les dommages causés par le feu. Cette garantie est comprise dans les contrats multirisques habitation. Pour pouvoir bénéficier de cette clause en cas d’accident grave, un certificat de ramonage est indispensable. Il va sans dire que ce document peut prouver qu’un sinistre n’a pas été provoqué par un manque d’entretien. Cela vous donnera ainsi la possibilité de réclamer vos droits à votre assureur si un incident grave se produit. Les principaux rôles d’un certificat de ramonage Un contrat de ramonage en bonne et due forme doit être remis par le professionnel qui s’est chargé du ramoner votre conduit. Il permet de certifier l’absence de suies et autres substances nocives sur toute la longueur…

Poêle à fioul : une excellente alternative au poêle à gaz ou à pétrole
Non classé , Poêles à Fioul / 19 novembre 2016

Utilisant des combustibles peu écologiques, les poêles à gaz, à fioul et à pétrole intéressent toujours de nombreux foyers malgré le succès croissant des appareils de chauffage au bois (poêles à bûches et à granulés). Contrairement à ce que certains pensent, le poêle à fioul est beaucoup plus avantageux que les modèles à gaz ou à pétrole. Le point sur les poêles à gaz et à pétrole Employés notamment dans les années 90, les poêles à pétrole et à gaz ont été supplantés en peu de temps par l’arrivée des modes de chauffage électriques. Il n’empêche qu’aujourd’hui encore, bien des personnes optent pour ces types de système. Toutefois, il s’avère que ces équipements sont hautement nocifs pour la santé de ses usagers. En effet, bien que ces dispositifs soient très performants, ils dégagent une odeur désagréable et les risques d’intoxication au monoxyde de carbone ne sont pas négligeables. Cela peut devenir encore dangereux dans le cas où une bonne aération est inexistante. Il convient également de dire que l’emploi de ces matériels est à même de générer d’importantes brûlures et de graves incendies. De plus, ils sont moins rentables étant donné que le prix de leurs combustibles (pétrole, propane, butane)…

Tout ce qu’il faut savoir sur le ramonage d’une chaudière
Non classé / 7 novembre 2016

À l’instar de tout système de chauffage comme le poêle à bois, la chaudière doit faire l’objet d’un ramonage, ce qui lui permettra de fonctionner correctement et d’améliorer ses performances. Le ramonage de ce type de dispositif figure parmi les entretiens obligatoires qui doivent être effectués par un professionnel. Cela vise à éviter tout dysfonctionnement du système dû à une mauvaise manœuvre. Pour quelle chaudière ? Cet entretien concerne tous les modèles de chaudière de puissance comprise entre 4 et 400 kW, et ce, quel que soit son combustible. Ainsi, qu’il s’agisse de chaudière au fioul, au bois, au charbon, au gaz ou multicombustibles, le ramonage doit être au moins opéré une fois par an. Pourquoi ramoner une chaudière ? L’usage d’une chaudière bien entretenue est bien plus profitable et présente de multiples atouts. En effet, un ramonage assure une meilleure durée de vie à cet équipement tout en empêchant les pannes fréquentes. De plus, vous pourrez réduire votre consommation et réaliser ainsi de réelles économies d’énergie. En outre, votre chaudière ne rejettera que très peu de polluants et donc moins de gaz à effet de serre, ce qui est essentiel pour la protection de l’environnement. D’ailleurs, cela diminue le risque d’intoxication…

Comment réaliser l’entretien d’un poêle à fioul ?
Poêles à Fioul / 25 octobre 2016

Le poêle à fioul est un système de chauffage qui séduit encore bon nombre de particuliers. Pour optimiser son fonctionnement, il est indispensable qu’il soit parfaitement bien entretenu. En effet, il y va de son efficacité et ainsi de votre bien-être. Outre un entretien qui doit être effectué chaque année, il est nécessaire de nettoyer régulièrement votre équipement. Décrassage du brûleur Il est toujours utile de pratiquer périodiquement des décrassages du brûleur pour permettre à votre poêle à mazout de fonctionner dans de bonnes conditions. Pour ce faire, vous aurez tout simplement à nettoyer l’arrivée du fioul au brûleur en vous servant par exemple d’une tirette. Cet accessoire peut être manœuvré à partir de l’extérieur. Vous n’avez qu’à le faire tourner pour le nettoyage du poêle. Bien évidemment, si cette opération ne suffit pas, il est important de procéder à l’assainissement du brûleur après une certaine période de chauffe, et ce, en suivant à la lettre toutes les instructions du fabricant. Si votre brûleur a été bien décrassé, votre appareil de chauffage pourra compter sur un excellent rendement. Effectivement, lorsque le fioul brûle entièrement sans le moindre signe de fumée, eh bien, vous pouvez être sûr de la bonne marche…