Les différents types de poêle à bois (2ème partie)

Dans notre dernier article, vous avez pu découvrir deux types de poêle à bois. Il s’agit du poêle à bois en acier et fonte ainsi que le poêle de masse à inertie. Mais, ce ne sont pas les seuls modèles de poêle à bois. Il en existe bien d’autres que nous allons vous faire découvrir dans cet article. Poêle à bois en vitrocéramique Le poêle à bois en vitrocéramique ou poêle céramique figure parmi les poêles à bois à forte inertie. Ce type de chauffage offre un rendement minimum de 70%. Il vous permet d’ailleurs de réaliser des économies de combustibles importantes. En effet, il vous donne la possibilité d’économiser jusqu’à 30% de bois de chauffage. Il vous permet également de réduire les émissions polluantes qui se voient être divisées par 3. Ce poêle de chauffage se présente en outre en deux grandes catégories. Vous avez alors le choix entre le poêle vitrocéramique classique et le poêle vitrocéramique à inertie. Bien évidemment, votre choix doit tenir compte de vos besoins et de vos attentes. Poêle à bois à double combustion Appelé également poêle à bois à post-combustion, le poêle à bois à double combustion est très apprécié du grand public….

Ce qu’il faut savoir sur le poêle à bois post-combustion
Poêle à bois BBC , Poêles à Bois / 10 octobre 2016

Les poêles à bois post-combustion sont les modèles les plus appréciés des ménages français. En effet, ils ont l’avantage d’être à la fois économiques et écologiques. Appelés également poêles à double combustion, ils offrent des performances thermiques des plus optimales. Poêle post-combustion : une solution verte pour le respect de l’environnement Disposant de deux arrivées d’air, le poêle à bois post-combustion fonctionne de la même façon que le poêle à bois turbo. Ainsi, l’arrivée d’air secondaire est en mesure de produire de la chaleur en brûlant à maintes reprises les résidus de gaz générés par la combustion du bois. Si le point commun de ces deux dispositifs de chauffage est leur principe de fonctionnement, la différence se situe au niveau de l’emplacement de sa double chambre de combustion. Il va sans dire que la seconde chambre de combustion est placée juste derrière le foyer. Cela optimise de façon significative le rendement de l’appareil qui est à même d’atteindre les 80%, le pourcentage minimal exigé par le label Flamme Verte. Cela permet à ce modèle de se placer dans la catégorie des poêles de qualité et à fortes efficiences énergétiques et environnementales. Effectivement, au lieu d’évacuer les gaz, principale source de…