Le chauffage à bois et la pollution de l’air
Poêles à Bois , Poêles à granulés / 22 février 2018

Le bois est considéré comme le combustible le moins cher du marché en France. Grâce à ses caractéristiques, cette source d’énergie vous promet toute une liste d’atouts. Le bois est aussi considéré comme un matériau noble. Grâce à ses avantages, il est considéré comme l’élément le plus important de l’environnement. C’est également la première source d’énergie renouvelable le plus utilisée en France. En effet, un grand nombre de foyers est actuellement équipé d’un chauffage à bois. Du fait de ses points forts en matière de confort, ces appareils ne cessent de séduire les particuliers. Pourtant, quand on parle de chauffage à bois, on pense tout de suite à la pollution de l’air. Alors, comment se chauffer à bois sans nuire à votre santé ? Les particules fines et les anciens modèles de chauffage à bois Pour commencer, sachez que seuls les anciens modèles de chauffage à bois ou un foyer ouvert qui augmentent les pollutions. En effet, une mauvaise combustion de bois propose une forte propagation de particules fines. Ce sont ses émissions qui engendrent la dégradation de la qualité de l’air à l’intérieur de votre habitation. Ce qui provoque des problèmes de santé publique tels que le cancer, l’hypertension, l’asthme,…