Sur quel matériau miser pour son poêle à bois ?

17 septembre 2016

Le poêle à bois est un des chauffages les plus prisés de notre temps du fait de ses multiples points forts. Il vous donne la possibilité de réaliser d’énormes économies, ce qui est bénéfique sur le long terme. Mais, pour acquérir un équipement suffisamment performant, il faut prendre en compte le matériau à partir duquel il a été fabriqué. Que ce soit un poêle à bûches ou un poêle à granulés de bois, il est important de sélectionner le bon matériau qui offrira une chaleur agréable en peu de temps. Vous aurez alors à choisir entre différents modèles qui ont chacun leur propre matériau de fabrication.

Pour une touche traditionnelle, optez pour la fonte !

Utilisée également dans la conception des radiateurs, la fonte constitue depuis toujours un matériau des plus usuels dans le domaine de la fonderie et de la sidérurgie. Il s’agit d’un alliage composé de fer et de carbone. Un poêle à bûches en fonte peut vous rappeler les moments que vous avez passés durant votre enfance dans les maisons de campagne ou chez vos grands-parents. Sa densité lui permet de chauffer une pièce lentement et durant une assez longue période.

L’acier, le symbole du modernisme

Caractéristique de la contemporanéité, l’acier est un matériau très utilisé dans l’industrie. Servant à produire non seulement les poêles à bûches mais aussi les poêles à granulés, il s’adapte à tous les styles d’intérieur en leur apportant un aspect moderne. Contrairement à la fonte, il est nettement moins lourd, son transport est donc plus facile ainsi que son installation. De plus, il se présente sous plusieurs déclinaisons de coloris : noir, gris, blanc, rouge, etc.

Côté performance, vous ne serez nullement déçu puisqu’un poêle à bois en acier vous procure de la chaleur en un rien de temps. Cet équipement affiche d’ailleurs une étanchéité incomparable et une durabilité exceptionnelle.

Brique, faïence, terres cuites et pierre ollaire : une meilleure inertie thermique

Les briques réfractaires, faïences et terres cuites sont de plus en plus employées pour concevoir des dispositifs de chauffage. En effet, elles emmagasinent parfaitement bien la chaleur pour la diffuser à travers toute la pièce.

La pierre ollaire ou stéatite comprend quant à elle de la magnésite et du talc. Elle a la capacité de chauffer encore plus vite une pièce que les briques réfractaires tout en accumulant de la chaleur pour un usage ultérieur.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *