Le poêle à bois, une solution de confort thermique optimal, à moindre dépense

27 novembre 2017

Avec la saison hivernale qui approche à grands pas, mieux vaut penser à équiper votre habitat, d’une solution de chauffage efficace. Vous avez ras le bol des factures d’électricité gonflées à la fin du mois ? Penser à investir dans l’achat d’un poêle à bois, un dispositif de chauffage à meilleur rendement et qui n’occasionne aucun frais d’électricité.

En quoi consiste l’usage d’un poêle à bois ?

Fonctionnant certes, de façon ancienne, en l’occurrence à la manière d’une cheminée, un poêle à bois en revanche est conçu dans un standard de qualité afin de vous offrir un maximum degré de confort thermique.

Pour une économie assurée

Contrairement à un convecteur électrique, qui fonctionne par le biais de l’électricité, avec le poêle à bois, vous allez oublier vos soucis en termes de factures d’électricité mensuelle. Ce n’est pas tout, puisque le bois est un combustible vendu à prix très compétitif sur les stands du marché, cela n’affecterait en aucun cas vos côtés financiers.

Pour un rendement accru

Avec sa structure généralement conçue en fonte, le poêle à bois est réputé pour ses capacités à emmagasiner et à restituer plus de chaleurs. D’après les chiffres, un poêle à bois pourrait vous fournir un rendement près de 76%, avec une restitution lente de chaleur atteignant dans les 10 heures. De ce fait, vous n’auriez plus besoin d’alimenter à chaque fois votre poêle à bois, ce qui vous permettrait de mieux économiser vos combustibles.

Pour un confort thermique optimal

Il est bien de savoir qu’un poêle à bois fonctionnerait par convection, c’est-à-dire qu’il vous envelopperait d’une chaleur confortable, depuis le plancher jusqu’au plafond. Selon le modèle, un poêle à bois vous fournirait jusqu’à une puissance de 10 KW, soit 10 mètres carrés par KW. Vous pouvez imaginer la densité de surface qu’il pourrait couvrir. Même les pièces situées loin du poêle à bois bénéficieraient d’une chaleur confortable.

 

Quelques astuces pour mieux entretenir son poêle à bois

Un poêle à bois ne requiert pas d’entretiens réguliers. En revanche, pour s’assurer de sa longévité, éviter les risques d’intoxications ou pire encore : l’incendie,  ramonez-le deux fois par an. Pour cela, nous vous recommandons quelques astuces peu coûteuses, mais efficaces.

Nettoyez la suie de la vitre :

Après un long moment de services, des suies se forment sur les vitres de votre appareil et cela ternit son image. Pour éviter cela, nous vous recommandons des solutions moins coûteuses, mais efficaces. Prenez un chiffon humide ou un morceau de journal froissé et trempez-le dans de la cendre froide. Frottez-le ensuite sur la vitre et vous verrez le résultat en un instant. Si la clarté ne vous suffit pas, utilisez la soude caustique appelée aussi hydroxyde de sodium. Très efficace, ce produit est pourtant dangereux et doit être utilisé avec soin.

Changez les joints si nécessaires

Le jouie un rôle important en ce qui concerne l’hermétisme de la porte. De ce fait, prenez le temps de bien inspecter sur l’état du joint et changez-le si nécessaire.

Enlevez les cendres

Les solutions de chauffage ne sont réellement utilisées qu’en période hivernale. Passé cette saison, votre poêle à bois prend congé. C’est le moment idéal pour procéder à son ramonage. Après un certain temps, les cendres s’accumulent. Entassé en grandes quantités, cela provoquerait de graves risques d’incendies, d’intoxication si vous les laissez trop longtemps dans la boîte à cendres. Enlevez les cendres mais toutefois, laissez-en une poignée.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *