Poêle à bois : comment prévenir les intoxications au monoxyde de carbone ?

31 mars 2017

Les poêles de chauffage au bois séduisent actuellement de plus en plus de particuliers. En effet, ces types de dispositifs de chauffage ont l’avantage d’êtres à la fois écologiques et économiques. De plus, ils vous permettent de bénéficier de nombreuses aides financières (réductions fiscales et primes). Toutefois, à l’instar de tous les combustibles, le bois dégage du monoxyde de carbone. Inhalé en grande quantité, ce gaz inodore peut devenir mortel. Aussi, comment prévenir les intoxications à ce gaz ?

Les dangers du monoxyde de carbone

Les dangers du monoxyde de carbone

Référez-vous à des appareils certifiés pour prévenir les intoxications au monoxyde de carbone

Une intoxication au monoxyde de carbone est dangereuse pour la santé de tout un chacun, plus particulièrement pour les jeunes enfants. Elle se manifeste généralement par des maux de tête, nausées, malaises, fatigues ou des vertiges. C’est pourquoi il est important de prendre certaines mesures comme le recours à des appareils certifiés.

Aussi, il est vivement recommandé de s’équiper de systèmes labellisés. Il en est ainsi des poêles à bois certifiés Flamme Verte. Ce label a été d’ailleurs établi par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en partenariat avec les constructeurs. Les équipements notés 4 ou 5 étoiles par ce label ont ainsi permis de réduire par 8 les émissions de CO.

Misez sur les appareils certifiés par le label Flamme Verte

Misez sur les appareils certifiés par le label Flamme Verte

Si vous utilisez par contre des appareils non labellisés, il faut toujours être vigilant, et ce, dès la mise en place. De ce fait, remettez-vous-en à un professionnel qui garantira la conformité de votre système aux normes de sécurité en vigueur.

Prévenez les intoxications au monoxyde de carbone en entretenant votre dispositif de chauffage

La prévention au CO passe aussi par un entretien et un contrôle efficaces de votre installation. En d’autres termes, vous devez exécuter les bons gestes au quotidien et vous en rapporter régulièrement à un professionnel.

Pour cela, il convient de suivre à la lettre les consignes d’alimentation, de mise en marche et de réglage. Bien sûr, l’utilisation de bois parfaitement sec et stocké dans les meilleures conditions est de mise. Aérer fréquemment la maison est également préconisé, et ce, en toute saison. D’ailleurs, il suffit de quelques minutes seulement pour renouveler l’air.

Aérer sa maison contribue à réduire les risques d'intoxication au monoxyde de carbone.

Aérer sa maison contribue à réduire les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

Par ailleurs, il ne faut pas négliger les vérifications annuelles de votre dispositif par un chauffagiste agréé. Il en est ainsi du ramonage des conduits et de la cheminée.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *