Les normes pour les appareils de chauffage au bois

4 janvier 2017

De nos jours, le mode de chauffage au bois a le vent en poupe. Et pour cause, c’est un chauffage à la fois économique et écologique. Ayant recours à des combustibles propres et renouvelables, les appareils de chauffage au bois permettent de réaliser d’énormes économies. N’émettant qu’une infime quantité de dioxyde de carbone, ces systèmes contribuent à protéger l’environnement. Pour s’assurer de la qualité de fabrication de votre dispositif, il est important de vérifier sa conformité aux normes en vigueur.

Les normes en vigueur sur les dispositifs de chauffage au bois

Les produits d’une marque s’inscrivent dans le respect d’une norme reconnue s’ils ont été vérifiés par les bureaux de certification. Leur appellation change bien évidemment suivant le pays, mais leur rôle reste le même : examiner la conformité des appareils avant leur commercialisation. Aussi, en France, c’est la l’association française de normalisation (AFNOR) qui se charge de gérer la norme NF.

Les normes de spécifications sont nombreuses et diffèrent en fonction des systèmes de chauffage. Ainsi, pour les poêles de chauffage, il y a les normes françaises NF EN 13240, NF D 35376 et NF EN 14785 ainsi que la norme européenne EN 15250. Pour les foyers fermés et les inserts de cheminée, ce sont les normes françaises NF EN 13 229 et NF D 35376. En ce qui concerne les cuisinières à bois, elles doivent être conformes aux normes françaises NF EN 12815 et NF D 32301. Quant aux chaudières à bois, elles doivent répondre aux exigences de la norme française NF EN 303.5 et européenne EN 12809. Il faut noter que ces chaudières englobent les modèles à chargement manuel et à chargement automatique inférieurs à 300 kW.

Le marquage CE et le label Flamme Verte

Le marquage CE est une étiquette obligatoire pour tous les équipements fonctionnant au bois commercialisés dans l’espace économique européen. Il en est ainsi des poêles (à bûches et à granulés), cheminées à foyer fermé, inserts, chaudières et cuisinières à bois. Pour s’y conformer, les fabricants doivent alors indiquer sur leurs produits certaines caractéristiques importantes. Ces indications comprennent la puissance (en kW), le rendement, le taux d’émission de monoxyde de carbone et les normes de sécurité.

Pour ce qui est du label Flamme Verte, il a été fondé par l’ADEME et les fabricants d’appareils de chauffage au bois. Les produits labellisés (ceux qui répondent aux exigences environnementales et énergétiques) permettent à leur acquéreur de bénéficier du crédit d’impôt. Il va sans dire que la mise en place de votre système de chauffage au bois doit être effectuée par un professionnel.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *