Conseils de sécurité essentiels à l’utilisation de son poêle à bois

15 mai 2017

Le poêle à bois reste le type de chauffage le plus utilisé du fait des nombreux avantages qu’il procure. Or, l’usage d’un tel équipement n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises. D’où la nécessité de prendre certaines mesures dès sa mise en place. Cet article vous propose alors quelques conseils de sécurité essentiels à l’utilisation d’un poêle à bois.

Conseils de sécurité à prendre dès l’installation de votre poêle à bois

Certaines règles de sécurité doivent être respectées pendant l’installation afin d’éviter les risques d’incendie lors de l’utilisation. En effet, si vous êtes déjà en possession d’un conduit de fumée, vous devriez le vérifier. Il va sans die que s’il est non conforme, il peut être dangereux.

Pendant la pose, l’observation de certaines distances de sécurité est exigée. Une distance minimale est à respecter entre le tuyau et les éléments de sécurité. Elle est déterminée en fonction du diamètre du conduit et de son type. Dans ce cas, une distance de 30 à 45 cm est à garder entre le poêle et les parois combustibles. Il faut également que votre sol soit en mesure de supporter le poids de votre poêle à bois. Celui-ci devrait être incombustible et facile à entretenir. Et enfin, la mise en place de votre poêle à bois devrait être opérée par un professionnel pour une installation plus sûre et plus fiable.

Tout ce qu’il faut faire pour une utilisation plus sécurisée d’un poêle à bois

Afin que vous puissiez utiliser d’une manière sereine votre poêle à bois, quelques règles de sécurité sont à respecter. Tout d’abord, il vaut mieux l’alimenter avec des combustibles de qualité. Ainsi, il est préférable de ne brûler que du bois bien sec. Et il faut éviter à tout prix l’utilisation de palette, de bois traité, de déchets puisque ces objets rejetteront des particules nocives pour l’environnement.

Par ailleurs, vous devez savoir maintenir le feu de votre chauffage. Les surchauffes « feu de forge » sont alors à éviter. Il ne faut pas aussi trop charger la chambre de combustion. Pour ce faire, l’idéal c’est de vous référer à la notice d’utilisation puisque la charge maximum y est indiquée. En cas de surcharge, votre appareil risquerait de s’endommager. Dans le cas extrême, la suralimentation de l’équipement peut même déclencher un incendie. Et enfin, entretenez votre poêle à bois en réalisant un ou deux ramonages par an, selon votre assureur et votre région.

Évitez la propagation des fumées dans votre pièce

Afin d’éviter les risques d’enfumage à l’intérieur, il est conseillé de vérifier les joints. À noter que les fumées contiennent des particules toxiques comme des monoxydes de carbone, des composés organiques volatils, oxydes d’azotes et de nombreux produits irritants. Ainsi, pour plus de précautions, il vaut mieux s’équiper d’un détecteur de fumée ou de monoxyde de carbone. Ces dispositifs vous avertiront en temps réel en cas de fuite de fumée ou de détection de taux anormal de CO.

De plus, il faut qu’il y ait une arrivée d’air frais suffisant puisque la combustion d’1 kg de bois nécessite 10m3 d’air. Et ce, afin d’assurer la bonne performance de l’appareil.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *