Bois densifiés : réponses à vos questions

30 juillet 2017

Nous avons déjà évoqué les essentiels à savoir sur les bois densifiés. Dans ce billet, découvrez les réponses aux questions souvent posées des particuliers.

Pour mon poêle à bois, est-ce que je peux utiliser des bois densifiés ?

Les bois densifiés peuvent être utilisés dans toutes installations de chauffage au bois : poêle à bois, poêle de masse, insert, cheminées ouvertes, cuisinière à bois, chaudière branchée à un ballon bouilleur, etc. Eh oui, vous l’aurez compris, ils sont compatibles avec tous les appareils acceptant les bûches de chauffage classiques comme combustible.

En misant pour du bois densifié, ayez la garantie d’un confort optimal et immédiat, c’est-à-dire en un minimum de temps. Cela s’explique pour deux raisons : le taux d’humidité de ce combustible est relativement faible et son pouvoir calorifique est élevé.

Néanmoins, avant l’achat, vous devez vous assurer que l’utilisation de bois densifiés n’est pas contre-indiquée pour votre appareil.

Comment bien acheter son bois compressé ?

Comme pour les bûches de chauffage classiques, plusieurs éléments doivent être pris en compte lors de l’achat :

  • L’essence du bois densifié:

Hêtre, chêne, charme ou résineux, lequel choisir ? Pour une prise de flamme plus rapide, optez pour des bûches de bois compressé 100 % résineux ou mélangeant des essences de bois résineux et de feuillus. Vous verrez, l’allumage sera beaucoup plus simple. Par ailleurs, la tenue au feu de ces essences est correcte.

Les bois compressés 100 % feuillus (chêne ou hêtre) sont très compacts et ne sont pas ainsi recommandés pour le démarrage du feu.  Néanmoins, leur tenue au feu est plus longue par rapport à celle des 100 % résineux.

  • La forme et le poids du bois densifié:

Le saviez-vous, la montée en température sera plus rapide avec des bûches cylindriques ? En revanche, les bûches pavées brûlent plus lentement et de manière moins vive. La diffusion de la chaleur est ainsi moins rapide. La meilleure solution serait donc de miser pour des bûches cylindriques. Inversement, les bûches cylindriques assurent une montée en température plus rapide. D’autant plus que celles-ci peuvent être cassées en plusieurs morceaux, ce qui vous permet de doser au mieux la quantité de bois pour le démarrage et le maintien du feu.

Concernant le poids, retenez tout simplement ceci : des bois compressés trop légers ou trop lourds vous réserveront de mauvaises surprises. Pour un feu qui dure entre 1 h 30 à 2 h, de préférence optez pour une bûche entre 1,5 kg et 2kg.

  • Le taux d’humidité et le taux de cendres

Il est recommandé de choisir des bûches dont le taux d’humidité est inférieur ou égal à 12 %. Concernant le taux de cendres, ceci doit être le plus bas possible également afin de limiter les résidus dans votre poêle (inférieur à 1,5 %).

  • La masse volumique et le pouvoir calorifique

Par masse volumique, on fait référence à la densité de vos bûches. Si celle-ci est trop faible, ne soyez pas surpris si votre bûche est très fragile et s’effrite facilement.

Le pouvoir calorifique correspond à la quantité de chaleur émise lors de la combustion complète du combustible. Idéalement, ceci doit être compris entre 4,5 kWh/kg et 5,5 kWh/kg.

Bien entendu, pour éviter la déception après l’achat, vous devez également bien choisir votre marchand.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *