Bois de chauffage : comment évaluer ses besoins ?

18 avril 2017

Le chauffage au bois fait actuellement un retour en force dans les ménages. Son aspect économique et écologique séduit en effet les foyers. Un appareil de chauffage à bois fonctionne d’ailleurs avec le combustible le plus abordable du marché : les bûches. Toutefois, il peut s’avérer compliqué d’évaluer ses besoins en bois de chauffage. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, nous vous proposons ces quelques conseils.

Savoir évaluer ses besoins en bûches de chauffage est important

Les bûches : des combustibles abordables, écologiques et renouvelables

Quelle est la consommation moyenne des ménages en bois de chauffage ?

En moyenne, les besoins des foyers équipés d’un poêle à bois ou d’une cheminée sont estimés à une dizaine de stères par an. Cette quantité change bien évidemment suivant certains critères. Mais, en général, dans le cas d’un dispositif de chauffage principal, la consommation annuelle tombe rarement en deçà de 5 à 6 stères. Il n’empêche qu’avec de bons recoupements, vous pouvez estimer la quantité de bois indispensable à une période de chauffe.

Estimation de ses besoins en bois de chauffage : quelques éléments à prendre en compte

L’évaluation de sa consommation de combustibles doit considérer plusieurs critères qui impactent sur le coût de la facture.

D’une part, il est important de bien prendre en considération votre localisation géographique. Et pour cause, vos besoins en bois de chauffage varient en fonction des régions. Les précipitations, le niveau d’ensoleillement annuel, les variations de la température et du climat diffèrent effectivement selon les localités.

D’autre part, il faut tenir compte de l’isolation de son habitation qui permet de calculer le montant de ses dépenses énergétiques. De nombreux éléments contribuent en effet à optimiser l’isolation thermique de votre logement. Il en est ainsi de l’isolation intérieure, extérieure, en toiture et de bien d’autres points.

En outre, il convient de prendre en compte le rendement de votre poêle à bois. Il va sans dire que plus il est élevé, plus votre consommation en bois est faible. Cela amènera bien évidemment à une baisse des dépenses. L’essence et le niveau d’humidité du bois utilisé influent également sur le montant de votre facture.

Par ailleurs, le type d’habitation et les habitudes de vie entrent en ligne de compte pour l’estimation de votre consommation. En termes de chauffage, une maison indépendante revient plus chère qu’une maison mitoyenne. Cette dernière occasionne d’ailleurs pour sa part plus de dépenses qu’un appartement. Bien entendu, il faut aussi considérer la surface à chauffer pour pouvoir calculer le volume de chauffe.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *