Bien connaître le cycle du feu pour de belles économies de bois

30 janvier 2017

Pour profiter au maximum de votre appareil de chauffage au bois, il convient de gérer efficacement la combustion. En effet, une bonne combustion vous permet d’obtenir un excellent rendement pour une meilleure chauffe. Aussi, il est important de savoir gérer la combustion, il faut pour cela connaître le cycle du feu. Ce processus est intéressant et peut vous permettre de réaliser d’énormes économies de combustibles.

Découvrez le cycle du feu

Le cycle du feu est un processus qui se déroule en plusieurs étapes :

  • Le séchage

Lors de cette phase, vous constaterez que le bois de chauffage dégage une fumée blanche avant de s’enflammer. Cette fumée correspond à l’humidité restante (15 à 20%) dans le combustible. Il va sans dire qu’avec un bois parfaitement sec, cette étape est relativement courte. Au fur et à mesure que la température du feu monte jusqu’à 250°C, le taux d’humidité va progressivement chuter jusqu’à 10%. À noter que plus cette phase est courte, plus vous limitez le risque d’encrassement du conduit de fumée. D’où la nécessité de choisir des bûches bien sèches pour votre appareil de chauffage.

  • La pyrolyse et la carbonisation

À ce stade, vos combustibles sont bien enflammés, mais il y a encore peu de braises. Avec un apport d’air important et du bois bien sec, les flammes pourront se développer rapidement. Une fois que la bûche brûlée atteint les 250°C, elle se désagrège thermiquement en divers gaz volatils. Dès lors que les flammes sont plus brillantes, la température d’auto-inflammation du bois est alors atteinte. En s’intensifiant, la chaleur des flammes parvient à une température avoisinant les 800°C.

  • La combustion

Pendant cette étape, les braises ardentes enflamment et entretiennent les bois qui se décomposent peu à peu. Il ne reste alors que du charbon de bois qui se consume à son tour. La température atteint à ce niveau les 1000°C, ce qui permet à votre appareil de chauffage de fonctionner à pleine puissance. Votre insert ou votre poêle de chauffage à bois libère ainsi l’intégralité de l’énergie que vos combustibles contiennent.

Réalisez de belles économies de combustibles

En ayant connaissance de ce cycle, vous aurez la possibilité d’effectuer des économies. Pour cela, assurez-vous de garder la température du foyer au-dessus des 300°C grâce à une quantité suffisante de combustible et d’air. Un feu bien entretenu vous permettra de profiter au maximum de la chaleur générée par votre système de chauffage. Cela vous évitera également de tout recommencer et de recourir davantage à des combustibles. D’ailleurs, il est important de limiter l’arrivée d’air et l’apport en combustibles. En effet, cela risque de faire baisser la température de votre système de chauffage et d’éteindre le feu au lieu de l’entretenir.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *