10 règles de sécurité à suivre pour se chauffer au bois sereinement

18 décembre 2017

Pratique, économique, performant, efficace, écologique, tels sont les qualificatifs exact pour résumé les atouts procurés par le chauffage au bois. À l’heure actuelle, ce dernier figure parmi les modes de chauffage les plus prisés dans les foyers. Chaleur douce et agréable en permanence, une vision spectaculaire des danses de flammes, une ambiance conviviale, telle sont sa promesse. En respectant ces quelques consignes de sécurité, se chauffer au bois vous fera profiter d’autre chose encore plus agréable encore.

  • Utilisez des combustibles de qualité pour l’alimentation de chauffage au bois

Pour bien garantir le bon fonctionnement de votre appareil de chauffage au bois, il est fortement recommandé d’utiliser des combustibles prévus par sa conception. Ainsi, des bois de feuillus issus des zones tempérées et principalement débités en bûches prêtes à l’emploi sont parfaits. Ce type de combustible vous garantira un bon pouvoir calorifique et préservera votre appareil. L’utilisation des bois enduit, stratifié, les bois laminés plastiques, les panneaux de bois pressé, les bois traités, sont strictement interdits. Non seulement ils rejetteront des polluants atmosphériques, mais leur combustion endommage gravement votre appareil.

  • Alimentez de façon appropriée votre feu

Pour éviter une surchauffe éventuelle et pour ne pas nuire au fonctionnement de l’appareil, respectez sa charge maximum. Afin de toujours garder en bon état votre appareil de chauffage, il ne faut donc pas remplir trop la chambre de combustion de celui-ci. Ainsi, pour bien gérer au mieux votre combustion et pour bien se chauffer au bois, offrez-vous un thermomètre pour poêle à bois.

  • Vérifiez l’étanchéité des joints de votre appareil

Derrière ce spectacle de flammes et cette apparence romantique se dégage une fumée comportant beaucoup de substances toxiques différentes. Pour éviter que ces monoxydes de carbone, composés organiques volatils et produits irritants ne s’échappent dans vos pièces. Il est important de bien vérifier les joints de votre appareil. Normalement, les fumées d’un appareil de chauffage bien étanche s’échappent dans le conduit.

  • Gardez une arrivée d’air

En principe, un appareil de chauffage au bois nécessite plus de 10m3 d’air pour brûler 1 kg de bois. Donc si l’appareil a un mauvais apport en oxygène, le conduit risquera également de s’encrasser rapidement. D’où la grande importance d’une arrivée d’air.

  • Confiez l’installation du chauffage au bois à un professionnel

Pour des raisons de sécurité et un bon fonctionnement, tout appareil de chauffage au bois doit être bien raccordé à un conduit de cheminée. De ce fait, seul un professionnel sera en mesure de le faire. Il connait très probablement les normes de sécurité et l’appareil. Un tuyau de fumée mal installé, positionné ou non étanche est très risqué par rapport à l’échappement de fumée. De plus, faire appel à un professionnel vous offre la garantie d’être éligible à certaines aides financières.

  • Munissez-vous d’un détecteur de fumées et de monoxyde de carbone

Par mesure de sécurité, il est fortement recommandé d’installer un avertisseur de monoxyde de carbone et un détecteur de fumée. Ceux-ci seront ainsi placés dans tous les endroits stratégiques d’une maison équipée de chauffage au bois.

  • Procédez à un ramonage deux fois par an

Selon la loi, le conduit de cheminée d’un appareil de chauffage au bois doit être ramoné deux fois par an. Cela sera réalisé par un professionnel et il vous remettra un certificat de ramonage une fois terminé.

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *